Connect with us

Infirmières : dans les hôpitaux, une agression toutes les 30 minutes !

infirmières agression 30 minutes

Actualités

Infirmières : dans les hôpitaux, une agression toutes les 30 minutes !

Le dernier rapport de l’Observatoire National des Violences en Santé (OVNS) fait le constat d’une augmentation des actes de violence dans les hôpitaux français. Il fait aussi état des secteurs et régions les plus touchés ainsi que des principales causes.

 

Suite au micro-reportage de LCI on a voulu retrouver les chiffres de la violence en France. On a donc trouvé le dernier rapport accablant de l’OVNS sur les agressions survenues a cours de l’année 2014. Long de 110 pages il témoigne d’une aggravation des violences chez les hôpitaux français avec 14 502 signalements d’agressions auprès de 337 établissements.

Le chiffre : 14 502 signalements d’agressions en 2014 => +17% en comparaison avec l’année 2013

 

Les infirmières sont les plus touchées

De ces 14 502 agressions signalées, 45% ont touché des infirmières soit 5 800 actes de violence.

En se mettant à calculer on peut donc recenser 50 agressions quotidiennes soit :

Incroyable : une victime de violences toutes les 30 minutes

 

Quels secteurs sont les plus touchés ?

infirmières agression 30 minutes

Selon le rapport les services les plus touchés seraient la psychiatrie, les urgences, la médecine et la gériatrie.

 

 

Quelles régions sont les plus touchées ?

infirmières agression 30 minutes

La région la plus affectée et sans doute l’Ile-de-France avec 30% des signalements, cependant il est important de relativiser car cette région regroupe 61 établissements à lui seul.

 

Les causes principales :

Selon le rapport, la principale cause est le manque d’effectifs. En effet, beaucoup d’agressions surviennent « dans les services où l’attente du patient est forte, chargée en émotion et en angoisse (pédiatries, urgences) ou lorsque le patient estime que la prise en charge ne correspond pas à ses besoins » (ONVS).

Ajouté à cela il y a le temps d’attente beaucoup trop long « qui constitue un facteur de tension supplémentaire » (ONVS).

Enfin, au même niveau que le précédent, il y a les cas d’alcoolisation ou consommation de produits stupéfiants qui dans certains cas « facilite le passage à l’acte » (ONVS)

 

Pour les infirmières: Recevez nos prochains articles

Entrez votre email pour recevoir gratuitement les prochaines actualités et offres d'emplois:

Nous ne spammons pas et ne revendons pas les emails !

Comments

comments

Continue Reading
Vous allez aimer
Clique ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Recevez nos Prochains Articles

Retrouvez nous sur Facebook

Tags

To Top
icone

INSCRIVEZ-VOUS

gratuitement

Le métier d'infirmière n'aura plus aucun secret pour vous

Merci !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer