Connect with us

Les détails sur l’affaire de l’infirmière réclamant 1,2 million d’indemnités

Détails sur l’affaire de l’infirmière réclamant une indemnité de 1,2 million

Actualités

Les détails sur l’affaire de l’infirmière réclamant 1,2 million d’indemnités

À Caen, une infirmière a demandé une indemnité de 1,2 million d’euros pour négligence médicale. Après consultation du dossier, le tribunal administratif a en quelque sorte donné raison à cette infirmière. Voici les détails sur cette situation.

 

À propos de l’infirmière en question

Cette infirmière s’appelle Patricia Leboucher et elle a actuellement 46 ans. En 1992, elle a subi un vaccin obligatoire contre l’hépatite B. Des rappels ont été effectués en 1993 et 1998.

Ces injections ont engendré une maladie vasculaire assez grave. Pour plus de précision, l’intéressé a contracté la myofascite à macrophage. Il s’agit d’une anomalie neurologique causée par l’hydroxyde d’aluminium. Notons que ce dernier fait office d’adjuvant dans certains vaccins.

 

L’impact de la maladie

Ce problème de santé s’est manifesté par des fatigues chroniques, des pertes de mémoire et des douleurs au niveau des muscles. En 2009, Patricia a dû quitter son poste au sein du CHU étant donné qu’elle n’était plus capable de s’occuper de ses patients. Actuellement en fauteuil roulant, elle n’est plus en mesure de prendre soin de ses trois enfants.

 

L’Oniam a toujours refusé l’indemnisation

Depuis sa retraite anticipée en 2009, l’infirmière a réclamé une indemnité auprès de l’ONIAM ou Office National d’Indemnisation des Accidents Médicaux. Cependant, cette entité a toujours refusé sa demande. Selon elle, l’intervalle entre l’injection et l’apparition de la maladie est trop long. Elle estime donc que le vaccin n’est en aucun cas la cause du problème de santé de l’infirmière.

 

Une victoire de l’infirmière à l’horizon

Après l’audience qui s’est déroulée récemment, le tribunal administratif a enfin donné raison à l’infirmière. À en croire les dires de l’époux de la victime, le magistrat a entendu sa requête. Ce conseiller du juge a donc proposé une indemnité de 362 000 euros. Pour la famille, il s’agit en quelque sorte d’une victoire. Cependant, elle n’est pas totale parce que les 362 000 euros ne suffisent pas pour réparer toute une vie brisée. Attendons la suite, car le tribunal rendra son verdict le 22 juin.

 

SOURCE : Paris Normandie

Pour les infirmières: Recevez nos prochains articles

Entrez votre email pour recevoir gratuitement les prochaines actualités et offres d'emplois:

Nous ne spammons pas et ne revendons pas les emails !

Comments

comments

Continue Reading
Vous allez aimer
Clique ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Recevez nos Prochains Articles

Retrouvez nous sur Facebook

Tags

To Top
icone

INSCRIVEZ-VOUS

gratuitement

Le métier d'infirmière n'aura plus aucun secret pour vous

Merci !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer