Connect with us

Une agression « sauvage » provoque l’émotion aux urgences du CH Dron !

Une agression "sauvage" provoque l'émotion aux urgences du CH Dron !

Actualités

Une agression « sauvage » provoque l’émotion aux urgences du CH Dron !

Plus d’une douzaine de personnes, accompagnant la personne malade, ont agressé physiquement le personnel soignant des urgences du CH Dron dans nuit du Samedi au Dimanche. Un médecin a été tabassé de coups dans le corps et une autre a eu de nombreux cheveux arrachés après avoir été tiré par la chevelure. 

 

Acte « inexplicable » et « sauvage »

Hacène Moussouni, le chef du service des urgences du CH Dron, décrit les faits comme « inexplicables et sauvages ».

Il rajoute :

« On a franchi un palier dans la violence. Ce n’est pas possible »

 

Une cellule de crise ouverte

Beaucoup de membres du service d’urgences ont été terriblement choqués par les faits.

Beaucoup sont en pleurs.

Une cellule de crise a donc été ouverte pour réunir l’ensemble des urgentistes.

« Sans motif apparent, ces personnes vont se montrer agressives avec les infirmières »

« En réalité ce sont trois voitures qui sont arrivées directement dans les sas des ambulances, explique un témoin. Et là, sans motif apparent, ces personnes vont se montrer agressives avec les infirmières »

« Nous ne sommes même pas dans un problème de délais de prise en charge du patient. C’est de la violence immédiate. »

 

La prise en charge du patient déclenche les agressions physiques 

« Là, une dizaine de personnes sont entrées en force dans le box. Là, une personne leur a demandé de sortir. Cinq personnes sont entrées dans ce qu’on appelle la rotonde le centre névralgique des urgences, pour agresser verbalement un médecin. Un autre est alors intervenu pour calmer la situation. »

Il se fait donc attraper par la gorge et se fait amener dans le box où l’attendent cinq autres agresseurs…  

« Ils m’entraînent dans la salle d’examens. Dans le même laps de temps, une autres de mes collègues a été attrapée par les cheveux tellement violemment qu’une touffe a été arrachée. Moi, j’ai été tabassé par cinq où six personnes. J’ai essayé de parer les coups comme je pouvais. »

« Ma seule crainte, c’était de chuter sur le patient âgé, par peur de lui faire mal. »

« Puis un sixième, un type d’une quarantaine d’années, saute par-dessus la mêlée, pour me donner deux droites. »

LIRE AUSSI : La filière infirmière est appelée à se mobiliser massivement le 8 novembre !

 

Trois personnes interpellées et placées en garde à vue

Tout de suite après, certains membres du personnel sont intervenu. Suivi par des vigiles et enfin par la police nationale.

Les policiers ont interpellé trois personnes qui ont été placées en garde à vue en attente d’être jugées aujourd’hui dans l’après-midi.

 

Pour les infirmières: Recevez nos prochains articles

Entrez votre email pour recevoir gratuitement les prochaines actualités et offres d'emplois:

Nous ne spammons pas et ne revendons pas les emails !

Comments

comments

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Régis trouve enfin l'infirmière qui a sauvé sa femme !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Recevez nos Prochains Articles

Retrouvez nous sur Facebook

Tags

To Top
icone

INSCRIVEZ-VOUS

gratuitement

Le métier d'infirmière n'aura plus aucun secret pour vous

Merci !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer