Connect with us

Catastrophe… Un infirmier de 30 ans s’est suicidé chez lui suite à une convocation

Catastrophe... Un infirmier de 30 ans s'est suicidé chez lui suite à une convocation

Actualités

Catastrophe… Un infirmier de 30 ans s’est suicidé chez lui suite à une convocation

Un infirmier s’est suicidé chez lui le 10 janvier en fin de journée. Le matin du même jour, il avait été convoqué par sa hiérarchie pour un entretien. La CGT dénonce les conditions de travail.

 

Le suicide du jeune infirmier

On connaît, pour l’instant, peu d’informations sur les causes de ce suicide. D’un côté, les syndicats accusent les conditions de travail et de l’autre, la direction, s’attache au mystère qui entoure ce drame :

« Aucun personnel de ce service ne fait plus de 48 h par semaine. C’est un service qui n’est pas toujours facile, mais l’équilibre des personnes qui y travaillent est quelque chose d’important. » – Marie-Claire Coquidé, chef du pôle psychiatrie

Sur les doutes qui planent autour de ce fameux entretien comme, soi-disant, facteur déterminant du passage à l’act, Marie-Claire affirme :

« Il était utile qu’il puisse venir donner son point de vue sur un dysfonctionnement. Il lui a été proposé de rencontrer le cadre de service, alors qu’il était en repos. Il a accepté l’entretien, qui s’est bien déroulé. »

Catastrophe... Un infirmier de 30 ans s'est suicidé chez lui suite à une convocation

La présidente de la communauté médicale de l’établissement, Agnès Fabianek, le directeur Éric Lagardère et la chef du pôle psychiatrie, Marie-Claire Coquidé. PHOTO CHRISTOPHE LEFEBVRE

Quant au directeur de l’hôpital, il assure que :

Ce suicide « est un mystère. Nous en recherchons les causes, nous voulons que toute la transparence soit faite. Nous avons mis en place des groupes de soutien psychologiques et constitué des groupes de travail sur la charge d’activité, les procédures de management et la procédure de gestion des services.

 

La critique de la CGT

La CGT dans une conférence de presse, à l’union locale de la rue Villars, a dénoncé des conditions de travail déplorables qui sont en fait l’héritage des politiques menées par l’ancienne Ministre de la Santé, Marisol Touraine :

« Les lois Bachelot et Touraine ont condamné les directions des hôpitaux à soigner leurs budgets plutôt que leurs patients » – Sylvie Schutt et Christophe Lauwers

 

SOURCE : La Voix du Nord

Pour les infirmières: Recevez nos prochains articles

Entrez votre email pour recevoir gratuitement les prochaines actualités et offres d'emplois:

Nous ne spammons pas et ne revendons pas les emails !

Comments

comments

Continue Reading
Vous allez aimer
Clique ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

Recevez nos Prochains Articles

Retrouvez nous sur Facebook

Tags

To Top
icone

INSCRIVEZ-VOUS

gratuitement

Le métier d'infirmière n'aura plus aucun secret pour vous

Merci !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer